Rencontre-Projection avec Serge Avédikian

ASSET, l'association des étudiants étrangers de l'ENS de Lyon

L'ASSET et la bibliothèque de l'ENSL sont heureux d'accueillir à l'ENS de Lyon Serge Avédikian, réalisateur français d'origine arménienne, Palme d'Or 2010 du Court-métrage à Cannes pour "Chienne d'Histoire". L'occasion, en sa présence, d'une rencontre autour de son oeuvre avec la projection de deux de ses films : "Chienne d'Histoire" et "Histoire de Chiens".

De grands-parents arméniens qui immigrent en France après le génocide de 1915, Serge Avédikian naît, lui, à Erevan en Arménie, en 1955. Ses parents, bien que nés en France, sont en effet obligés de retourner en Arménie lorsque les autorités rappellent les expatriés afin de repeupler le pays. L'Hexagone reste toutefois très présent dans l'esprit de ces derniers qui inscrivent leur fils à l'école française. Le jour de ses 15 ans, la famille quitte le pays et s'installe en France. Passionné de théâtre, Serge Avédikian monte sa propre compagnie en 1976. Deux ans plus tard il passe au cinéma et décroche le premier rôle dans "Nous étions un seul homme" de Philippe Vallois. A partir de 1997, l'acteur devient également scénariste et réalisateur de quelques courts métrages. En 2008, il sort "Nous avons bu la même eau", film documentaire sur le conflit turco-arménien. C'est à cette partie de sa filmographie que nous nous intéresserons à l'occasion de sa venue, afin de parler de la complexité des relations turco-arméniennes et du rapport qu'entretient l'homme mais aussi le réalisateur vis-à-vis de ses racines multi-culturelles, de son passé, de son parcours et de son Histoire.

- "Chienne d'Histoire" : film de S. Avédikian, 2010, 15 minutes. Palme d'Or 2010 du Court-métrage.

Synopsis : Constantinople 1910. Les rues de la ville sont envahies de chiens errants. Le gouvernement en place depuis peu, influencé par un modèle de société occidentale, fait appel à des experts européens pour choisir une méthode d'éradication, avant de décider brutalement et seul, de déporter massivement les chiens sur une île déserte, au large de la ville. « Ce fait historique est profondément méconnu en Turquie, tant les autorités successives se sont évertuées à l'effacer de la mémoire populaire, au même titre que toute l'histoire de la fin de l'Empire Ottoman. Mais, c'est la nature perverse des rapports entretenus par les Européens et les Turcs de l'époque qui m'a frappé. Cent ans après, j'ai souhaité illustrer l'état d'esprit que révèle ce fait à travers la force d'un film » (Serge Avédikian).

- "Histoire de Chiens" : film de S. Avédikian, 2011, 52 minutes.

Synopsis : Istanbul, 2010, tandis que la ville est promue capitale européenne de la culture, qui se souvient que des milliers de chiens ont été exterminés en 1910 au nom de l’occidentalisation et du progrès ? Des habitants répondent et témoignent des liens qu’ils entretiennent aujourd’hui avec les chiens des rues de leur quartier. Du centre ville européen aux lointaines banlieues, la diversité des points de vue exprimés éclairent une société dans son évolution, ses contradictions et son saisissant dynamisme.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.
Le 10/10/2011 à 17:00:26